Une nouvelle redevance pour le photovoltaïque: quels effets sur la rentabilité?

 
redevance pour le photovoltaique
 
Le secteur du photovoltaïque subit de nouvelles agitations. Après la fin du mécanisme d’aide Qualiwatt en juin 2018, voici le moment de la redevance pour le photovoltaïque qui pourrait bien remettre de l’huile sur le feu. Elle sera normalement d’application à partir de 2020 en Wallonie. Mais quelle est exactement cette redevance? Quels effets aura-t-elle sur la rentabilité des panneaux solaires?

Une redevance pour le photovoltaïque par Kilowatt crête (KWc)

Les GRD (Gestionnaires de Réseaux de Distribution) désirent faire payer une redevance aux propriétaires de panneaux photovoltaïques pour l’utilisation du réseau. Cette proposition s’inspire dans la situation en Flandre où les propriétaires de panneaux photovoltaïques payent déjà une redevance de 53€ à 83€ par KWc.

En Wallonie, la redevance pour le photovoltaïque s’élèverait à 55€ par KWc produit, ce qui signifie que les propriétaires d’une installation moyenne (5 KWc) payerait une redevance annuelle de 110€. Les propriétaires d’une grande installation (10 KWc) payerait, quant à eux, une redevance de 385€ par an. Elle ne devrait pas dépasser les 550€ dans tous les cas. Enfin, les propriétaires d’une petite installation (moins de 3 KWc) seraient exonérés de cette redevance pour une période de 7 ans. Cependant la décision concernant le prix définitif de la redevance pour le photovoltaïque sera décidée fin décembre 2018.

La décision des GRD doit encore être rejointe par les autres intercommunales d’électricité avant de pouvoir être proposée auprès de la CREG (régulateur fédéral). Cependant, ils assurent qu’il n’y aura aucun effet de rétroactivité, c’est-à-dire que la redevance sera appliquée au moment où la CREG l’aura approuvée par un texte de loi. Elle ne sera pas appliquée pour les années antérieures.

Pourquoi cette redevance pour le photovoltaïque?

La mise en place d’une redevance pour photovoltaïque intervient dans un soucis d’éviter les discriminations. En effet, tous les consommateurs ne sont pas égaux. Les consommateurs de photovoltaïque ont un compteur qui “tourne à l’envers”. Dès lors, ils ne payent pas de redevance pour l’utilisation du réseau car ils ne consomment rien. Pourtant, ils utilisent également le réseau lorsqu’ils injectent leur surplus électrique. Actuellement, la redevance n’est donc payée que par les consommateurs qui ne disposent pas de panneaux photovoltaïques.

Quels effets pour la rentabilité de l’installation photovoltaïque?

D’après les quelques chiffres publiés par le gouvernement wallon, la mise en place de la « tarification prosumers » diminuerait donc la rentabilité d’une installation par 2. Il faudrait donc entre 12 et 15 ans pour amortir son installation au prix actuel de l’électricité, temps de retour qui sera réduit si le prix de l’électricité continue à augmenter.

 

Envie d’un calcul exact pour vos panneaux solaires?

Recevez jusqu’à 4 devis gratuits