Quels sont les rendements des différents types de panneaux solaires?

types de panneaux solairesIl existe différents types de panneaux solaires, pouvant être classés sous deux grandes catégories distinctes : les panneaux thermiques et les panneaux photovoltaïques. La différence est fondamentale, alors que les premiers transforment la lumière en chaleur, les seconds la convertissent en électricité. Ils sont issus de techniques de production différentes, leur donnant des caractéristiques spécifiques. Lorsque l’on s’intéresse à leur rendement respectif, de fortes disparités apparaissent en fonction des technologies utilisées.

Les photovoltaïques : les plus rentables

Les panneaux photovoltaïques désignent eux-mêmes différents types de produits : les panneaux monocristallins, polycristallins et amorphes.

La différence entre ces divers modèles réside dans les cellules les composant. Alors que les monocristallins sont composés de matériaux purs, les panneaux polycristallins et amorphes sont, quant à eux, moins riches. De ce fait, les panneaux solaires monocristallins sont de loin les plus productifs. Leur taux de rendement est en effet compris entre 13 et 15%, en fonction des conditions d’exposition auxquelles ils sont soumis.

Les panneaux polycristallins affichent quant à eux un rendement aux alentours de 11%, soit 2 à 4 % de moins que les monocristallins. Cette perte s’explique par les nombreux petits éclats de silicium qui les  composent.

Les panneaux amorphes, très fins et souples, offrent un taux deux à trois fois moins élevé, soit 5 % environ. Cette faible rentabilité se trouve cependant compensée par leur faible coût et leur souplesse, ce qui permet de les installer sur de larges surfaces. Ainsi, sur un même investissement, leur rentabilité peut rapidement devenir presque identique aux panneaux polycristallins.

⇒ COMPARER DES DEVIS GRATUITEMENT & SANS ENGAGEMENT !

Quel critères pour une installation solaire rentable ?

Le rendement de vos panneaux photovoltaïques dépend de nombreux critères, qu’il ne faut surtout pas laisser de côté !

  • surface : dimensions de votre toit, ou de l’espace dédié, plus l’espace est grand, plus le prix initial sera élevé, mais plus votre production sera importante.
  • type de panneaux : les plus connus sont les panneaux polycristallins, monocristallins et en silicium amorphe. Chacun son rendement, chacun son prix !
  • orientation : une installation plein sud sera bien sûr plus efficace qu’une installation orientée au nord.
  • latitude : ce n’est pas un critère essentielle en Belgique, le nord étant comparable au sud en termes de climat.
  • environnement : présence d’ombre sur la zone d’installation photovoltaïque, ou enneigement fréquent.

N’hésitez pas à vous rapprocher de votre spécialiste en énergies renouvelables, ou à demander un devis via notre formulaire : c’est gratuit et sans engagement ! Un installateur saura vous donner les meilleurs conseils selon votre situation.

Quelques chiffres clés pour calculer le rendement panneau solaire

Alors comment savoir si votre projet serait rentable ? Il faut déjà déterminer votre besoin, basé sur votre consommation personnelle d’énergie. Voici quelques chiffres qui peuvent vous aider.

Chiffres clés achat panneau solaire

Quel retour sur investissement et quand ?

En moyenne, à Bruxelles ou en Wallonie, il faut attendre entre 7 et 10 ans pour que les panneaux solaires soient rentables. Sur une durée de vie pouvant aller jusqu’à 30 ans, c’est tout de même une économie conséquente !

En comparaison à certaines épargnes qui produisent de moins en moins d’intérêts, cela peut être une très bonne alternative.

A terme, doter votre maison de panneaux solaires est également une plus-value, qui saura se faire valoir lors d’une éventuelle revente !

Rendement panneau solaire : été comme hiver ?

Soyons honnêtes, le soleil n’est pas vraiment ce qui caractérise le plus la Belgique…il est légitime de se demander quel peut être le rendement des panneaux solaires en hiver, alors que l’ensoleillement est encore réduit par le changement d’heure.

Tout d’abord, il ne faut pas confondre “chaleur” et “ensoleillement” : les cellules photovoltaïques réagissent à la lumière, pas forcément au soleil direct, ni à la chaleur qu’il procure. Au contraire, une chaleur trop intense peut entraîner une surchauffe des panneaux photovoltaïques ! Son ensoleillement moyen et ses températures modérées font du climat belge un environnement idéal pour des panneaux.

En hiver, les panneaux solaires peuvent donc produire un peu moins d’énergie, mais certaines journées d’hiver, enneigées, peuvent parfois être plus productives que certaines journées d’été caniculaires…

Cas particulier des panneaux solaires thermiques

Les panneaux solaires thermiques ont, quant à eux, un fonctionnement totalement différent, qui en fait des installations presque complémentaires. Ils sont basés sur un système de circulation d’eau et sont principalement utilisés pour approvisionner une maison en eau chaude. Cette technologie leur offre un taux de rendement particulièrement élevé, de l’ordre de 50%. Cependant, il n’est pas réellement comparable à ses homologues photovoltaïques puisqu’il ne produit aucune électricité.

Voici un graphique reprenant les différents taux de rendement des panneaux solaires:

Rendement des panneaux solaires
Sur le terrain, ces chiffres sont susceptibles de varier fortement. En effet, la productivité d’une installation solaire dépend directement de ses conditions d’installation. Un panneau bénéficiant d’une forte exposition solaire et d’une disposition optimale offrira bien entendu un meilleur rendement qu’un panneau situé dans une région trop ombragée.

Cependant, le panneau monocristallin reste le plus rentable et le plus intéressant pour un foyer souhaitant alimenter son habitation ou revendre de l’électricité.

Trouvez le type de panneaux solaires qui correspond à vos besoins