architecture solaire

L’architecture solaire : une astuce pour économiser votre énergie

architecture solaire

Le terme d’architecture solaire désigne le fait de concevoir une maison pour bénéficier au maximum des apports du soleil. Il s’agit d’une technique tout aussi écologique que rentable puisqu’elle permet de fortes économies d’énergie. La construction d’un bâtiment selon les règles de l’architecture solaire induit l’analyse de divers éléments indispensables pour bénéficier d’un habitat solaire passif, ou presque.

Quelques règles à respecter pour l’architecture solaire

La pratique de l’architecture solaire est à la fois différente et complémentaire de l’installation de panneaux solaires. Elle vise à se rapprocher le plus possible de la maison passive, en ne nécessitant que le minimum de chauffage et en évitant l’utilisation de la climatisation. L’architecture solaire tire ainsi parti au maximum de la lumière et de la chaleur du soleil en agissant sur les éléments de construction et la disposition de la maison. Ces constructions sont dites « bioclimatiques ».
L’analyse du terrain et de l’environnement est par conséquent indispensable car elle détermine la capacité de la construction à optimiser l’ensoleillement. Exposition aux vents, constitution du terrain, végétation et constructions environnantes sont donc prédominants car ils ont un impact direct sur les performances énergétiques de la future maison.
L’architecture solaire vise donc à optimiser tous ces paramètres afin d’obtenir le meilleur rendement énergétique possible.

Les éléments de construction au centre de l’architecture solaire

1. L’isolation

L’isolation est un élément primordial dans l’architecture solaire. En effet, une isolation de qualité permet de conserver efficacement la chaleur en hiver et la fraicheur en été. Elle va donc vous aider à lutter contre les déperditions de chaleur et réaliser, ainsi, d’importantes économies d’énergie.
Pour plus d’informations sur l’isolation, consultez notre minisite sur les économies d’énergie.

2. L’orientation des pièces

Une pièce orientée en plein nord n’aura pas les mêmes besoins en chauffage qu’une pièce exposée au sud. Quelques règles de base permettent là aussi d’optimiser l’utilisation de l’énergie solaire. Il est donc recommandé de placer les pièces à vivre au sud, bénéficiant ainsi d’un ensoleillement maximal. La face nord sera quant à elle réservée aux pièces fraîches, telles buanderie, garage, garde-manger,… Les chambres occuperont l’est ou l’ouest, bénéficiant du soleil du matin ou de fin de journée, gardant la pièce fraiche en journée pour éviter l’utilisation de la climatisation en été.

3. La véranda

La construction d’une véranda est elle aussi recommandée. De préférence placée au sud, elle minimise les déperditions de chaleur en hiver en se plaçant comme une barrière entre intérieur et extérieur.

4. Le vitrage

Le vitrage permet de capter les rayons du soleil, allant parfois jusqu’à rendre l’équivalent de 25 % des besoins de chauffage lorsque l’orientation est bien choisie. Les fenêtres sont donc à placer en priorité sur la face sud pour les  plus grandes vitres, sud-est ou sud-ouest. D’autre part, on compte que la surface vitrée idéale correspond à 8 % de la surface du sol. Ainsi, pour une maison de 100 m², l’idéal est de prévoir 8 m² de vitres.
L’architecture solaire bénéficie actuellement d’un fort développement. Jusqu’ici assez marginale, elle se démocratise fortement depuis quelques années, concernant aujourd’hui tout type de construction. Elle est donc une véritable opportunité dans le domaine de l’économie d’énergie. Les années à venir devraient voir le développement de nouvelles techniques et de nouveaux produits permettant d’optimiser encore davantage l’utilisation de l’énergie solaire. La maison passive, résultat d’une architecture solaire parfaite, devrait donc devenir de plus en plus courante.

Réduisez vos factures d’énergie avec le solaire

Remplissez le formulaire ci-dessus et recevez des devis sans engagement.

Write a comment:

*

Your email address will not be published.