Solar Impulse, l’avion solaire existe et est une réalité concrète!

 
solar impulse
 
L’énergie solaire est présente partout et commence petit à petit à pouvoir remplacer les énergies fossiles durablement. Solar Impulse est le premier projet d’avion solaire fonctionnant sans aucun carburant. Précurseur d’une époque, le premier prototype HB-SIA est destiné à prouver que l’utilisation de panneaux photovoltaïques est fiable.

La création de Solar Impulse

L’avion à énergie solaire Solar Impulse est le fruit du travail d’une équipe de 70 personnes et de 80 partenaires. En effet, émergeant d’une idée en 1999 de Bertrand Piccard, connu pour avoir effectué le premier tour du monde en ballon, il a fallu près de 10 années de conception pour que l’avion solaire fasse son premier vol d’essai le 7 avril 2010.

Après ce court vol de 87min, il enchaine, le 7 juillet 2010, un vol de 26 heures et 9 minutes sans aucune interruption. Suite à ce succès, l’avion précurseur effectue en mai 2011 le premier vol international grâce à l’énergie photovoltaïque.

Ce n’est pas tout, au début de mois de juin 2012 a eu lieu le premier vol de l’appareil de la Suisse au Maroc, traversant ainsi la mer méditerranée. Il s’agit de la dernière répétition avant la finalisation d‘un second prototype destiné à faire le tour du monde.

Solar Impulse : Actuellement

La Wallonie deviendra partenaire de la “Fondation Solar Impulse”, une fondation créée par le Suisse Bertrand Piccard, dont l’objectif est de sélectionner et de labelliser 1’000 idées bénéfiques pour le climat.
L’information a été diffusée mercredi à Katowice, en Pologne, où se tient la Conférence des Nations Unies sur le climat (“COP24”).

“L’idée qui vient d’être développée est que la Wallonie rejoigne la fondation en tant que donateur mais aussi pour permettre un travail de conseil.” Le ministre wallon de l’Energie et du Climat, Jean-Luc Crucke, a expliqué le projet, à la suite d’une rencontre qualifiée de “très riche et positive”, avec Bertrand Piccard à Katowice.

Jusqu’à présent, les experts indépendants et les bénévoles chargés d’analyser les idées proposées par la Fondation n’ont pu “seulement” donner leur aval à 58 “solutions” climatiques sur les 1 000 souhaitées. M. Crucke a donc suggéré que des experts de la plate-forme wallonne Giec mise en place par le climatologue Jean-Pascal van Ypersele puissent soutenir la Fondation.

Profitez des atouts de l’énergie solaire avec des panneaux photovoltaïques

Remplissez le formulaire ci-dessus et recevez des devis sans engagement.